Plaques photographiques de Montmartre – 1900

Une boîte de plaques photographiques, étiquetée « Montmartre, Meudon », avec comme seules informations concernant l’identité du photographe : « né en 1879, journaliste à Paris vers 1900 1925 », une indication de l’ancien propriétaire des plaques.
Armé d’un scanner et de patience, j’ai donc tenté de redonner vie à ces images inédites du vieux Montmartre.
Certaines photos se sont avérées être intéressantes d’un point de vue pictural, peut être aussi d’un point de vue historique, documentaire !

Une photo particulière, la plaque photographique stéréo [016] m’a mené sur la piste du photographe Albert Harlingue.
Le cadrage et l’environnement de cette vue du moulin de la Galette à Montmartre sont en tous points similaires à une vue référencée de ce photographe Montmartrois. Tout laisse donc à penser qu’il est également l’auteur de l’ensemble des plaques de cette même boîte.

Concernant les dates de prise de vue, une affiche de spectacle, visible sur la Plaque [006], rue de la Bonne à Montmartre, permet d’avancer la date de Juin 1906. Sur la plaque [001], Paris vu depuis l’observatoire de Meudon, figurent des monuments construits pour l’Exposition Universelle de 1900, la tour Eiffel, la Grande Roue du Champ de Mars, mais aussi la grande Galerie des Machines, qui fut détruite en 1909.
1900-1910 peut donc être une estimation plausible !

Bienvenue dans le Montmartre des années … 1900.

Albert Harlingue – Biographie du photographe (présumé) :
Albert Harlingue (Paris, 17 mai 1879 – 1963), est un photographe français.
Il s’installe comme photographe professionnel en 1905 au n°5 de la rue Seveste (18e arrondissement de Paris). Il crée l’Agence d’information illustrée Albert Harlingue qui publie et négocie ses clichés ainsi que ceux d’autres photographes. En 1914, il est engagé dans une unité de photographie aux armées et réalise de nombreux reportages sur la Grande Guerre. Il continue ensuite son activité de reporter de la vie quotidienne et de photographe de la vie parisienne artistique jusqu’à sa mort et laisse un fonds de plus de 70 000 négatifs.
À l’instar de Robert Doisneau ou de Willy Ronis, mais moins connu qu’eux, il s’attache à restituer un panorama éclectique de la vie quotidienne et construit un large inventaire des lieux et gens de Paris de la première moitié du XXe siècle.
Ses archives et ses droits sont rachetés par l’agence Roger-Viollet. En 1985, l’ensemble des images de l’agence Roger-Viollet est légué à la Ville de Paris.
Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Albert_Harlingue


  • Boîte étiquetée chez « E. MORIN 5.rue Lepic à Paris ». Etiquette manuscrite : Montmartre . Meudon.
    Plaques rapides, au gelatino-Bromure d’argent, à rendement maximum (grain extra-fin), pour grands instantanés 13×18.
    A l’intérieur, une quinzaines de plaques oubliées depuis un siècle.
    Suspens…….
  • Plaque 13×18 négatif , Il s’agit de la plaque [001], vue de Paris, depuis l’observatoire de Meudon.
  • Scanner Epson 3170. Pas l’idéal pour scanner des plaques larges de 13cm. car ce scanner est rétro-éclairé sur 6 cm de large uniquement (film 120). Numériser en deux ou trois fois, puis recoller les morceaux dans photoshop. Telle fut la solution !

  • [016] Plaque photographique stéreo positif 2 x (6×6). le moulin de la Galette à Montmartre. estimé entre 1900-1910.
  • [016 comparatif] Comparatif de la plaque photographique stéréoscopique 016 (à gauche) avec cette photographie d’Albert Harlingue (à droite), visible ici >>> ( site parisenimages.fr )
    N° du document : 1894-15
    Légende : Paris. Montmartre. Le haut de la butte, vers 1910. « Le Maquis ».
    Crédit : © Albert Harlingue/Roger-Viollet

Les 2 photos ont été prises exactement du même endroit, et le même jour, cf. position des ailes du moulin, la végétation sur le terrain vague, le feuillage des arbres identiques….
Je pense maintenant avoir trouvé l’identité du photographe, il s’agirait d’Albert Harlingue, effectivement né en 1879, date que m’avait indiqué par l’ancien propriétaire des plaques.


  • [010] Plaque photographique 10×15. le moulin de la Galette à Montmartre. estimé entre 1900-1910.

Les lieu et date de prise de vue sont similaires à la photo [016] précédente, mais le format de la plaque photographique est différent.
10×15 cm. pour celle ci, stéreo positif 2 x (6×6 cm.) pour la [016] .


  • [ 014 ] Plaque photographique 7,5×9. le maquis et le moulin de la Galette à Montmartre. estimé entre 1900-1910.
  • [ 013 ] Point de vue sur le maquis et le moulin de la galette, identique à la plaque [ 014 ], mais avec plus de recul, et vue sur cette maison qui ne semble plus exister actuellement. En transparence, sous la terrasse du moulin, on aperçoit le dôme du Sacré-Coeur. Grace à ces deux points, on peut situer la prise de vue aux environs de la rue Lepic actuelle.

Moulin de la Galette, quelques informations historiques :
http://sur-les-toits-de-paris.eklablog.net/le-moulin-de-la-galette-a47053655

Un siècle plus tard, localisation Google Maps >>>


  • [ 018 ] Plaque photographique 6×6. Rue Norvins, la place du Tertre, à Montmartre. estimé entre 1900-1910.

Un siècle plus tard, localisation Google Maps >>>
(je préfère avant :-))


  • [004] Plaque photographique 13×18. peintre et son chevalet, rue St Vincent à Montmartre. estimé entre 1900-1910.
  • [004 – détail ] détail de la plaque [004]
  • [carte postale – Coin St -Vincent et Girardon] source parisrues.com.

Cette photo est prise en bas de la rue St Vincent à l’intersection avec la rue Girardon, qui descendait (je pense) à l’époque jusqu’à la rue Caulaincourt. Les escaliers qui descendent de la place Dalida actuelle n’existaient pas ( cf. plan actuel )
A la place du portail, au fond de la photo [004], se situe maintenant l’Ecole maternelle Constantin Pecqueur, face au square Loël LE TAC.
La carte postale m’a permis de retrouver le lieu. C’est le contre champ exact de la photo [004], on reconnait bien le petit commerce à l’angle, sans étage, avec même ses boilles de lait posées au sol. Quant à l’identité du peintre, si quelqu’un a une idée?

Un siècle plus tard, localisation Google Maps >>>


  • [005] Plaque photographique 13×18. angle rue Cortot / rue du Mont Cenis, à Montmartre. estimé entre 1900-1910.
  • [005 – détail] détail de la plaque [005]
  • [Pharmacie rue Cortot, 2018] Même lieu. O tempora, o mores !

Affiche electorale au mur : Octave BLONDEL, candidat.
Un graffiti : COLOMBIN M MARGOT

Un siècle plus tard, localisation sur Google Maps >>>


  • [006] Plaque photographique 13×18. rue de la Bonne, à Montmartre. estimé entre 1900-1910.
  • [006 – détail] détail de la plaque [006]
  • [photo aérienne Sacré-Coeur , 1914-18] rue de la Bonne, bien visible à droite du Sacré-Coeur.

Sur la photo [006 – détail], une affiche collée au mur : revue « QUE TU DIS », jouée à LA CIGALE avec PRINCE et MAUREL.
Un article de presse, en parle : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54591044/texteBrut
sa date : Juin 1906 !!!

Une vue identique : carte postale « Paris -Montmartre – La rue de la bonne », oblitérée en 1907.
http://www.bellecpa.com/slides/big/Dec05150.JPG

Rue de la Bonne, plus d’informations :
http://www.montmartre-secret.com/article-montmartre-rue-de-la-bonne-70041431.html

Un siècle plus tard, localisation Google Maps >>>


  • [007] Plaque photographique 13×18. le château des Brouillards, rue Girardon, à l’intersection avec la rue de l’Abreuvoir. estimé entre 1900-1910.
  • [007 – détail 01 02 et 03 ] détails de la plaque [007]
  • [carte postale 1 – château des Brouillards]
  • [carte postale 2 – rue Girardon] source : montmartre-secret.com
  • [place Dalida – photo 2018] Avec le château des Brouillards en arrière plan. La topographie des lieux a sérieusement changé.

Trois femmes et quatres enfants en habits du Dimanche, une femme avec un bouquet de fleurs, les enfants avec un livre (une bible?) en main. En contrebas du château des Brouillards, la rue Girardon a été modifié depuis, et correspond maintenant à la place Dalida, et aux escaliers qui descendent sur la rue Caulincourt, en contre bas. On retrouve sur la [carte postale 2], tout en bas à droite, le mur devant lequel posent les personnages de la photo [007].

Plus d’informations :
le château des Brouillards :
http://www.montmartre-secret.com/2015/03/le-chateau-des-brouillards-montmartre.html
https://www.pariszigzag.fr/histoire-insolite-paris/chateau-des-brouillards-paris-montmartre
La rue Girardon :
http://www.montmartre-secret.com/article-montmartre-rue-girardon-moulin-galette-celine-nerval-chateau-brouillards-73417077.html

Un siècle plus tard, localisation Google Maps >>>


  • [015] Plaque photographique 6,5×9 . Homme en noir, dans la neige. rue Girardon. estimé entre 1900-1910.
  • [015 – détail 01 et 02] Détails de la plaque [015]

Cet homme en noir prend la pose, sous des arbres, au bas du parc du château des Brouillards. On peut, en effet, situer ces mêmes arbres sur la photo [004], au fond de la rue, dans le jardin , derrière le portail.
En comparant attentivement cette photo [015] et la photo [004], on retrouve la grille du portail et le pilier.

Sur la carte postale suivante, contre champ exact de la photo [004], on reconnait l’immeuble d’angle, visible en arrière plan de cette photo [015].
http://www.parisrues.com/imagesold/18/181ruegirardon08.jpg
source : parisrues.com

Ce même immeuble en arrière plan, sur Google map >>>

A cet emplacement, se situe maintenant l’Ecole maternelle Constantin Pecqueur, face au square Joël LE TAC.

La rue Girardon – le château des Brouillards – plus d’informations :
http://www.montmartre-secret.com/article-montmartre-rue-girardon-moulin-galette-celine-nerval-chateau-brouillards-73417077.html

Mais qui est donc cet étrange personnage à la barbe et au chapeau ?
That is the question.


Une hypothèse, concernant ce personnage au milieu de la route : S’agirait-il du photographe, lui même ?
Observez cette rare photographie disponible sur internet d’Albert Harlingue, photographe présumé de cette série de plaques de Montmartre.On le voit en compagnie d’Auguste Rodin. Ne trouvez vous pas une similitude dans la silhouette avec notre personnage de la rue de l’abreuvoir ?
A creuser …

A la même époque, il arrivait aux Frères Zangaki, photographes orientalistes grecs, de se mettre en scène eux-mêmes, fondus dans le paysage.
http://www.searlecanada.org/misc/images/zangakicomposite1.jpg
source : http://www.searlecanada.org/misc/photographers.html

A droite de la photo, la Maison Rose. Plus d’informations :
https://www.montmartre-addict.com/restaurants-les-incontournables/la-maison-rose

Un siècle plus tard, localisation Google Maps >>>


  • [008] Plaque photographique 13×18. rue de l’abreuvoir, à Montmartre. estimé entre 1900-1910.
  • [008 – détail] détail de la plaque [008]

A droite de la photo, la Maison Rose, immortalisée grâce au tableau d’Utrillo « la petite maison rose ».
source : http://under-overground.com/montmartre.html

Un siècle plus tard, localisation Google Maps >>>


  • [003] Plaque photographique 13×18. moulin de la galette, à Montmartre. estimé entre 1900-1910.
  • [003 – détails 01 02 et 03] détails de la plaque [003]

le moulin de la galette – d’autres photographies anciennes :
http://www.parisenimages.fr/fr/asset/fullTextSearch/search/Moulin%20de%20la%20galette/page/1

Un siècle plus tard, localisation Google Maps >>>


  • [011] Plaque photographique 10×15. moulin de la galette, à Montmartre. estimé entre 1900-1910 ( ou antérieure ?).

Prise du même point de vue que la plaque [003], mais à une date bien antérieure. La petite porte de gauche n’est pas encadrée de 2 fenêtres, comme elle l’est sur la plaque [003] .

le moulin de la galette – plus d’informations :
http://sur-les-toits-de-paris.eklablog.net/le-moulin-de-la-galette-a47053655

Un siècle plus tard, localisation Google Maps >>>


  • [017] Plaque photographique stéreo positif 2 x (6×6). La rue Girardon et le moulin de la Galette à Montmartre. estimé entre 1900-1910.

Le terrain vague correspond à la démolition du « maquis », pour construction de l’avenue Junot, à partir de 1909.

Un siècle plus tard, localisation Google Maps >>>


  • [009] Plaque photographique 10×15. la rue Girardon et le moulin de la Galette à Montmartre. estimé entre 1900-1910.
  • [009 – détails 01 02 et 03] Détails de la plaque [009]
  • [ le Ciné 13 – angle rue Girardon, av. Junot – 2018] Vue actuelle.

Le terrain vague correspond à la démolition du « maquis », pour construction de l’avenue Junot, à partir de 1909.
La rangée de batiments existe toujours, si ce n’est à l’intersection de gauche, ou se situe maintenant le « Ciné 13 théatre ».

Au sujet du maquis de Montmartre :
http://www.lemanoush.fr/maquis-montmartre-secrets/

Un siècle plus tard, localisation Google Maps >>>


  • [001] Plaque photographique 13×18. Vue de Paris, depuis l’observatoire de Meudon, estimé entre 1900-1910.
  • [001 – détail] détail de la plaque [001]
  • [Vue sur Paris – 2018] Une vue actuelle  (source >>>)

A noter sur cette plaque différents monuments construits pour l’Exposition Universelle de 1900. A gauche, les deux tours de l’ancien palais du Trocadéro, puis sur la Seine, l’ancien viaduc d’Auteuil qui sera remplacé par le pont du Garigliano. La grande roue du Village suisse (Champ de Mars), devant l’immense pavillon de la Galerie des Machines, qui fut détruite en 1909.
(merci à Michel Azéma pour ces indications)

Un siècle plus tard, localisation Google Maps >>>


[019] Plaque photographique 13×18. Meudon. vu depuis l’observatoire de Meudon. estimé entre 1900-1910.
[019 – détail] détail de la plaque [019]
[carte postale] L’orphelinat Saint-Philippe, pris de la terrasse de l’observatoire.
[Meudon. L’orphelinat Saint-Philippe] Une vue actuelle (source >>>)

Au fond,… l’orphelinat Saint-Philippe.

Un siècle plus tard, localisation Google Maps >>>


Contact :
Pascal LABROUILLÈRE
79 rue de Dunkerque
75009 PARIS
Tél : +33(0)6 86 96 30 93
Email : pascal-labrouillere@p-lab.fr

Tous droits réservés.

Une réponse à “Plaques photographiques de Montmartre – 1900”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*